Catégories
Blog

Du bon usage des 5 sens

Du bon usage de nos 5 sens comme facteur de santé

Si je vous dis facteurs de santé, vous pensez à quoi ? Alimentation, hydratation, sommeil, activité physique. Éventuellement cercle social. Et c’est déjà super. Mais pense-t-on au bon usage des 5 sens : l’ouïe, le toucher, la vue, le gout, l’odorat ? Quel rapport me direz-vous ?

Et bien voilà …. Selon l’ayurvéda, nous sommes plus que des atomes, des impulsions électriques, des interactions biochimiques. Nous avons aussi des composantes non matérielles. Nous expérimentons la vie grâce à la coordination intelligente de ces 4 parties :

  •         Sharira – le corps : fait de matière, notre véhicule pour cette vie.
  •         Indriyas – les 5 sens : ils nous permettent d’expérimenter le « monde extérieur » ; ils font le pont entre le subtil et la matière.
  •         Manas – le mental : Il est le siège de nos pensées, de nos émotions et de nos 5 sens.
  •         Atma – l’âme, la conscience individuelle reliée à la conscience universelle. Atma, c’est la vague (notre individualité) reliée à l’océan (le divin, le grand tout). Et la nature de la vague est la même nature que l’océan : dans l’analogie de l’eau.  Pour atma, c’est la sagesse, l’intelligence, l’Amour.

 

Atma, sait ce qui nous convient, ce qui nous est défavorable. C’est notre guidance intérieure vers notre chemin de vie, vers la joie, et vers « la santé parfaite » selon le Dr Sunil JOSHI (dans son livre « Ayurvéda et Panchakarma »).

Manas est « le contrôleur des sens et du corps ». Quand il est connecté à Atma, tout va bien. Il nous fait opérer les bons choix, notre esprit est alors calme, clair, créatif, altruiste.

Mais le mental est influencé par 3 types de stimuli :

  •         Nos pensées
  •         Nos perceptions sensorielles
  •         Notre corps à travers ce que nous mangeons et buvons.

Et chacun de ces stimuli aura une influence sur le mental, qui si elle n’est pas adéquate, perturbera notre connexion calme et subtile à Atma.

C’est ainsi que l’ayurvéda explique pourquoi parfois nous faisons des choses qui nous nuisent tout en sachant que ce n’est pas top, comme fumer, s’enfiler 2 paquets de gâteaux, etc ; ou bien pourquoi nous n’arrivons pas à faire ce qu’on sait bon pour nous comme avoir une activité physique régulière, manger équilibré, etc. Ça vous rappelle quelqu’un peut être ?

Quand notre mental est perturbé, il n’a plus le discernement ou la force pour faire ce qui est bon pour le « je ». On parle « d’offense à la sagesse ».

Ainsi, pour retrouver un mental qui choisit toujours ce qui favorise sa croissance et son épanouissement, nous avons 3 moyens d’agir  avec nos pensées, l’usage de nos 5 sens, et ce que nous mangeons et buvons.

Depuis que nous sommes petits, on nous a appris à nettoyer notre corps, à bien le nourrir, à le fortifier, et de temps en temps même faire quelques détox.

Notre mental est comme le corps. Il a besoin d’être bien nourri par nos pensées et les perceptions des 5 sens. Il a besoin d’être nettoyé et fortifié aussi, par des exercices de respiration, de méditation, et même parfois des détox (avec des techniques plus puissantes).

Le Dr JOSHI écrit que « Si les informations provenant de nos 5 sens sont appropriées en qualité et en quantité, elles auront une influence de soutien et d’élévation du mental. Sinon, elles créeront un déséquilibre dans le mental et finalement un déséquilibre dans le corps ». Et c’est par ces déséquilibres, que nous allons perturber nos doshas, agni (le feu digestif) et ouvrir la voie à la maladie. Selon le Dr JOSHI, la première cause de la maladie est le mauvais usage des sens. Waouh !!! quelle révélation.

L’usage erroné des sens peut être de 3 natures :

  •         Soit par un stimulus excessif : son trop fort, trop de télévision,
  •         Soit par un stimulus insuffisant : on peut penser aux privations sensorielles infligées aux prisonniers
  •         Soit par un stimulus inapproprié sur le plan moral ou émotionnel : images violentes à la TV, odeur nauséabonde.

Au contraire, nous pouvons utiliser nos 5 sens pour nourrir et protéger manas, qui à son tour soutiendra la Vie, notre vie. Cercle vertueux J Autant que possible, choisissons un environnement sensoriel agréable. Se promener dans une forêt, voir des fleurs, sentir leur parfum, écouter le chant des oiseaux ou simplement le bruit des feuilles dans le vent : oui tout cela est bon pour nous, et vous savez maintenant pourquoi.

Parfois, nous vivons en ville. Barres d’immeubles, bruits des voitures, des scooters, parfois odeur des poubelles, des crottes de chien. …. Forcément, ce n’est pas le top pour manas. Mais nous pouvons aller dans des parcs, ou nous écarter hors de la ville une journée, nous mettre au vert comme le dit l’expression. Dans la mesure du possible, choisissons avec soin ce que nous regardons, écoutons, sentons, … .

Enfin, en ayurvéda il est une utilisation thérapeutique des 5 sens avec les fameux massages ayurvédiques, les saveurs des plats, les sons sacrés (mantras) et soins sonores, certaines odeurs.

Ce texte est inspiré du livre « Ayurvéda et Pancha Karma » du Dr Sunil JOSHI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.